Depuis le début de l'année 2015, les comptes à vue ont enregistré une croissance de 15% pour atteindre 66,5 milliards d'euros à la fin mai, un record absolu, selon des chiffres de la Banque Nationale.