Deux jours après le crash d'un chasseur-bombardier russe abattu par l'aviation turque à la frontière syrienne, la Russie a annoncé jeudi qu'elle préparait des mesures de rétorsion économique contre Ankara.