L'Institut von Karman et le Centre d'étude de l'énergie nucléaire ont inauguré deux nouvelles installations expérimentales ce jeudi. Elles permettront de simuler et d'éliminer les risques encourus par MYRRHA, le réacteur dernière génération qui doit voir le jour en 2024.