Contrairement à 2020, les prélèvements kilométriques n'ont pas été impactés par la pandémie l'an dernier. A l'échelle nationale, le système a généré quelque 814 millions d'euros de recettes contre 736 millions en 2020.