L'insurrection islamique de Boko Haram a chassé de chez eux 2,6 millions de personnes. A Maiduguri, les déplacés espèrent rentrer prochainement chez eux mais avec la peur au ventre.