Réunis au sein de la Fondation pour l'Enseignement, les fédérations d'entreprises et les acteurs de l'enseignement en Fédération Wallonie Bruxelles mettent en garde nos décideurs: les élèves francophones n'ont pas le niveau escompté et encore moins le profil nécessaire pour être engagés.