Le gouvernement a donné son accord, la Régie des bâtiments va désormais passer sous le statut de société anonyme de droit publique, avec une tutelle de contrôle propre. Gestionnaire pour le compte de l'état de 7,3 millions de m², l'organisme devrait s'alléger de près d'un septième de cette surface.