Après le Neupro et le Vimpat l'an dernier, c'est le Cimzia qui obtient aujourd'hui le feu vert des autorités sanitaires pour une commercialisation en Chine. Un marché gigantesque qui dépendent des développements attendus de l'assurance santé dans le pays.