Les matières premières en Afrique ont depuis des décennies été exportées vers l'Europe pour être traitées , puis réimportées. Mais certains entrepreneurs inversent la tendance, tels que les chocolatiers d'Ouganda. Ils travaillent pour garder les bénéfices de leurs fèves de cacao chez eux pour stimuler le développement.