Les élections générales pakistanaises, remportées par le parti de l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif, constituent avant tout un triomphe de la démocratie sur les menaces des insurgés talibans, malgré des irrégularités dans certains bureaux de vote.