C'est un accord remarquable qu'a conclu Onno van de Stolpe, le patron de Galapagos. Sa biotech va non-seulement bénéficier d'un partenariat exclusif d'une durée de dix ans avec l'américain Gilead, tout en évitant une offre d'achat hostile de ce dernier. Soit précisément ce qu'il voulait, a-t-il confié dans une vidéo sur internet.