Contrairement à ce qui avait été annoncé en octobre, le Brésil n'accueillera pas la COP 25, l'édition 2019 de la conférence annuelle de l'ONU sur le climat. Un bond en arrière qui inquiète les ONG.