Après que Keiko Fujimori a concédé sa défaite à la présidentielle du Pérou vendredi, Pedro Pablo Kuczynski, surnommé "PPK", arrive à la tête du pays avec une infime avance.