Moins de dix jours après l'adoption de la réforme fiscale américaine abaissant le taux d'imposition des sociétés à 21%, la Chine prend les choses en main pour retenir les entreprises américaines sur son territoire. Elle leur promet une exemption d'impôt si elles réinvestissent leurs bénéfices sur place, à certaines conditions.