Volkswagen s'expose en Wallonie et en Flandre à des pénalités de 200.000 euros par jour pour avoir triché sur la pollution réelle de ses véhicules. Le constructeur allemand a en effet probablement vendu en Belgique des véhicules jusqu'à 40% plus polluants que ce qu'il affirmait.