La réforme des pensions, attendue pour le mois de septembre, continue de diviser les partis politiques. Tandis que selon les chiffres du baromètres de la sérénité financière, seul 1 belge sur 5 croit que le gouvernement sera en mesure de continuer à payer les pensions.