Les économistes d'ING prévoient une forte croissance un peu partout dans le monde cette année. Elle devrait atteindre 8% en Chine, 7% aux États-Unis et 4,5% en Belgique ainsi que dans la zone euro. Autre bonne nouvelle, d'après la banque, le tsunami redouté de faillites et de pertes d'emplois a peu de chance de se produire. Cependant, il existe un risque inflationniste structurelle. Même si celui-ci est plus préoccupant aux États-Unis que dans la zone euro.