La banque français affiche un résultat net dans le rouge, de 4,3 milliards d'euros, pour le deuxième trimestre 2014. C'est la perte la plus importante de son histoire, et la première depuis fin 2008, à l'époque de la chute de Lehman Brothers.