Les pays de l'OPEP ont décidé à l'unanimité de reconduire les quotas de production jusqu'à la fin 2018. La Russie suit le mouvement mais n'exclut pas de rompre l'accord en cas de surchauffe du marché.