Les chômeurs qui ne cherchent pas activement un nouvel emploi prennent plus de risques qu'auparavant. Le nombre d'entre eux qui ont été sanctionnés au premier semestre de cette année a augmenté de 32 % par rapport à la même période de 2012. (François Hubert)