La part des voitures diesel dans le parc automobile belge a enregistré une inversion de la tendance l'année dernière après des décennies de progression