Au Mont Péko, parc national dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire, les agents jouent au chat et à la souris avec les occupants illégaux pour protéger une flore et une faune exceptionnelles. Mais fin juillet, le gouvernement a finalement mis ses menaces d'expulsion à exécution, forçant les occupants illégaux à partir et interdisant aux villageois de travailler les champs qu'ils y avaient défrichés.