Malgré la progression de son chiffre d'affaires, la SNCB est restée dans le rouge en 2014. Pour la société ferroviaire, le problème vient du faible prix des tickets de train. Sur une année, un client quotidien lui coûte 4400 euros et ne lui en rapporte que 3000.