Distancé notamment par la Chine, les États-Unis, qui ont invité 50 chefs d'États africains pour un sommet à Washington, cherchent à combler leur retard commercial sur le continent noir.