Cinquante jours après les élections du 25 mai, six partis se sont accordés sur un projet politique pour la région bruxelloise. Parmi les mesures présentées, la suppression de la taxe bruxelloise de 89 euros et la hausse du précompte immobilier.