Le procès pénal du Mediator doit débuter mardi au tribunal correctionnel de Nanterre. Jacques Servier et les laboratoires éponymes sont jugés pour "tromperie aggravée" pour avoir mis sur le marché un médicament accusé de 1.300 à 1.800 décès à long terme en France. La pneumologue Irène Frachon et les victimes comme Jean-Charles Theillac espèrent voir Servier condamné.