FGTB et CSC rejettent le plan de restructuration de la direction. Seul le syndicat libéral est d'accord. La majorité des deux tiers en commission paritaire n'est pas atteinte.