Comeos passe à l'offensive après une étude de la Commission européenne ayant constaté des restrictions croissantes des fabricants envers les commerçants faussant la concurrence. La Belgique serait particulièrement mal lotie