Nous vivons un choc énergétique comparable à la crise pétrolière des années 1970. C'est en tous cas l'avis de la Fédération des grands consommateurs de Belgique, la Febeliec. Une différence néanmoins, il ne s'agit aujourd'hui pas d'une crise mondiale mais d'une crise européenne. Pas de quoi réjouir les entreprises qui vont souffrir d'une perte de compétitivité à l'international.