Les milieux européens soulagés de l'arrivée de l'europhile Emmanuel Macron en tête du premier tour de la présidentielle française. Faut-il pour autant s'attendre à une rupture en Europe s'il est élu? Pas si sûr...