Depuis ce 1er janvier, le taux d'imposition des sociétés a baissé. Les PME notamment ne seront plus taxées qu'à 20%. En tout cas si leurs dirigeants se versent une rémunération d'au moins 45.000 euros. Cette exigence du fédéral doit permettre d'éviter les effets d'aubaine.