Dans le fracas des armes et le chaos d'un pays en guerre, la petite voix de radio al-Kul peine à se faire entendre. Mais ses fondateurs restent déterminés. Depuis leur exil turc, ils s'efforcent chaque jour de livrer une information libre aux Syriens de l'intérieur.