Chaque année, pendant la période du ramadan, près de 350 millions d'euros sont dépensés en alimentation par les ménages musulmans français. Un marché sur lequel s'invitent depuis plusieurs années les grandes surfaces, en concurrence avec les épiceries et boucheries traditionnelles.