Le comité d'audit interne de l'entreprise publique souligne qu'aucun conflit d'intérêts n'est à déplorer dans le dossier de vente du bâtiment de Belgacom situé dans le centre ville. La semaine dernière, la presse rapportait qu'Immobel, une société immobilière dont Didier Bellens est administrateur désirait acquérir cette immeuble.