Toutes les fédérations d'employeurs saluent l'accord conclu au fédéral. Mais selon la CSC et la FGTB, il s'agit d'un menu indigeste. Un exercice délicat se profile pour la concertation sociale.