Ils sont entre 7 et 10 000 à s'être rassemblés à Namur ce lundi contre la réforme de l'APE, l'aide à la promotion de l'emploi. Cette réforme vise à passer d'un système de points, à un système organisé autour d'une enveloppe fermée. Désormais, ce seront les ministres en charge de chaque secteur concerné par ces aides qui devront répartir leur propre enveloppe et non plus le seul ministre de l'économie.