La sixième réforme de l'Etat et sa loi de financement bénéficient globalement aux entités fédérées. Seul perdant : l'état fédéral, qui verrait son budget amputé d'1,2 milliard d'euros.