Ils ont fui la guerre et sont prêts à repartir de zéro: pour les réfugiés installés en France, l'intégration passe par l'emploi, quitte à accepter un déclassement pour les plus diplômés.