En novembre dernier, le secteur de la cryptomonnaie était secoué par la chute de la plateforme FTX. Depuis lors, les pouvoirs politiques et bancaires reviennent à la charge pour réguler ces monnaies virtuelles, pourtant créées pour échapper à toute régulation étatique. Les bitcoins sont appréciés pour leur volatilité et leur indépendance à l'égard des états. Pourtant chaque état reglemente petit à petit le secteur à sa façon et avec ses règles, depuis quelques années.