Le gouvernement s'est accordé sur un paquet "relance" de 260 millions d'euros. Il cible principalement les PME, les jeunes chômeurs et les bas salaires. Des mesures efficaces, mais qui restent bien trop faibles selon plusieurs analystes.