Cela n'était plus arrivé depuis 10 ans, Renault est tombé dans le rouge l'an dernier avec une perte nette de 141 millions d'euros. Une situation qui ne devrait pas s'améliorer cette année. Le groupe, dont les capacités de production sont excédentaires, n'exclut dès-lors pas de fermer des usines pour faire des économies.