Le groupe confronté à une série de difficultés va licencier des milliers de personnes dans le monde. Il a notamment dû accepter de faire de sa filiale dédiée aux infrastructures de réseau au Royaume-Uni une entreprise distincte, afin de répondre à ses concurrents qui l'accusaient de position dominante.