En supprimant 18.000 emplois d'ici 2022, la Deutsche Bank se sépare d'un travailleur sur cinq. Cette restructuration doit permettre à la banque allemande de réduire ses coût de 6 milliards d'euros.