La première émission de dette grecque depuis quatre ans a suscité l'attrait des investisseurs au-delà des espoirs du gouvernement, même si les observateurs en ont minimisé la portée, soulignant les nombreux défis que doit encore relever le pays.