La première réforme des retraites d'un gouvernement de gauche a franchi mercredi l'étape du Conseil des ministres, sur fond de polémique sur la fameuse "pause fiscale" promise par François Hollande.