Roularta va finalement vendre tous ses titres de presse français (L'Express, L'Expansion, L'Etudiant, Point de Vue...) à Patrick Drahi, patron de l'empire des télécoms Altice et déjà principal actionnaire de Libération.