En 2010, Dilma Rousseff est entrée dans l'histoire en devenant la première femme présidente du Brésil. Quatre ans plus tard, celle à qui l'on prédisait une réélection écrasante le 5 octobre est en perte de vitesse. A une semaine des élections, les sondages la donnent toujours gagnante, mais sa popularité a souffert d'une économie en berne et d'un scandale de corruption.