Brexit oblige, la monnaie britannique ne cesse de se déprécier. Au mois de février, l'inflation a atteint 2,3%, son plus haut niveau depuis trois ans et demi. Le pouvoir d'achat des citoyens du royaume commence à s'en ressentir.