Pratiqué au Mali depuis des siècles, l'orpaillage traditionnel a connu ces dernières années un regain d'activité après le conflit de 2012. De nombreux maliens sans emploi ont pris la route pour les mines d'or de l'Ouest du pays. Malgré des conditions de vie et de travail pénibles, des femmes et des hommes viennent tenter leur chance dans la mine de Koflatié.