Dans cette "usine à trolls" de St-Pétersbourg, ils sont des centaines à scruter internet et à écrire des commentaires pour orienter les débats et les blogs en faveur du pouvoir russe. Depuis le début de la crise en Ukraine, la guerre ne se joue plus seulement sur le terrain. La guerre de l'information a aussi été déclarée.